Étude de cas
Guernsey State Analytical Lab

Le laboratoire d’analyse de l’État de Guernesey utilise les produits Gram BioLine depuis longtemps. Certains de ses équipements ont même 20 ans, de sorte que lorsqu’ils ont eu besoin de nouveaux réfrigérateurs et congélateurs pour leur séquençage PCR, Gram BioLine était un choix évident.

Séquençage PCR

Le laboratoire d’analyse de l’État de Guernesey avait besoin d’une zone de séquençage PCR pour le séquençage du Covid-19 à Guernesey. Elle a été mise en place pour identifier les variants du Covidprésents sur l’île. Pour des raisons de sécurité, elle a été séparée du reste du laboratoire et installée dans l’un des bureaux du laboratoire. « Nous avons pratiquement créé tout cet espace pour le séquençage Covid. Nous avons commencé en mars dernier et avons passé en revue le processus pour voir étudier comment tout faire rentrer. Nous stockons les échantillons dans des réfrigérateurs et des congélateurs, et nous avons choisi Gram BioLine parce que nous leur faisons confiance. Leurs équipements sont de vraiment bonne qualité, stables et bien meilleurs que les autres sur le marché », explique Luke Rigby, technicien supérieur de laboratoire.

Des échantillons de Covid stockés à des températures adéquates

Le séquençage d’échantillons de patients permet de déterminer les variants du Covid. « Le PCR peut sembler simple, mais c’est un processus assez complexe où le séquençage amplifie le génome SARS et détermine le variant », affirme Luke Rigby.

 

Les échantillons sont stockés dans des réfrigérateurs et des congélateurs à différentes températures. Tous les échantillons ne sont pas conservés à des températures critiques ou extrêmes (2-8 °C), mais des températures stables sont nécessaires. Et Luke Rigby d’ajouter : 

« Si vous comparez les armoires Gram BioLine aux armoires locales que nous utilisions précédemment, elles sont bien meilleures. En effectuant des enregistrements dans les anciens réfrigérateurs, nous avons constaté que la température en haut était de 2 °C et en bas de 8 °C. Avec Gram BioLine, nous observons des températures stables. L’écart ne dépasse pas 0,1 °C, ce qui est vraiment très stable ».

 

Photographie : Luke Rigby, technicien supérieur de laboratoire au laboratoire d’analyse de l’État de Guernsey avec Sam Stonebridge, directeur de Bailiwick Refrigeration qui fournit, installe et entretient les armoires Gram BioLine.

 

Pour le laboratoire d’analyse de l’État de Guernesey où tous les congélateurs et réfrigérateurs sont cartographiés, un bénéfice important est qu’ils savent qu’un équipement professionnel est cartographié automatiquement. « Nous n’avons plus à nous en soucier, tout simplement, et en fin de compte pourquoi stocker du matériel d’une valeur de 50 000 £ dans une armoire à seulement 500 £ ? Vous pouvez perdre le travail de toute une vie à cause d’un problème de température », souligne M. Rigby.

« Pourquoi stocker du matériel d’une valeur de 50 000 £ dans une armoire à seulement 500 £ ? Vous pouvez perdre le travail de toute une vie à cause d’un problème de température. »

 

Luke Rigby, technicien supérieur de laboratoire, laboratoire d’analyse de l’État de Guernesey

La tranquillité d’esprit est importante

En poursuivant notre visite du laboratoire de microbiologie, nous rencontrons Joanne Alder, microbiologiste en chef. Elle a étalonné ses réfrigérateurs et congélateurs sur la base d’une certaine température de référence. « Nous mettons les boîtes directement dedans ; ce sont des boîtes volumineuses et cela n’a aucun effet sur la température. Nous n’aurions pas pu le faire avec les anciens équipements, j’adore ces réfrigérateurs et congélateurs », déclare Joanne. Pour elle, les températures stables, la journalisation et les alarmes lui assurent la tranquillité d’esprit, car il est déjà arrivé que quelqu’un oublie de fermer la porte le soir. Pendant la nuit, la lumière du réfrigérateur a fait chauffer les échantillons.

 

« Nous avons néanmoins rencontré des difficultés. L’une des armoires avait un problème de réglage de l’humidité entraînant l’humidification des échantillons, mais un technicien a été dépêché sur place et l’a réglé. Et Tom était vraiment doué. Ce qui nous importe, c’est que les problèmes soient résolus », souligne Joanne.

 

Et Luke Rigby de conclure  : « Nous avons même une ancienne armoire Gram BioLine à l’étage et elle est toujours fonctionnelle. Elle a beau avoir 20 ans, nous n’aurions aucune raison de la remplacer. Le marché est inondé de modèles moins chers, mais ils ne durent pas longtemps. Autrefois, nous utilisions des appareils pour les particuliers, mais il était tout simplement judicieux pour nous d’acheter l’équipement approprié. »

Microbiologist Joanne Adler with colleague from Guernsey State Analytical Laboratory

Besoin de conseils sur la façon de maintenir les températures de laboratoire stables ?

News & Knowledge

See all

Actualité

05. janvier 2024

Lire la suite

Actualité

15. décembre 2023

Lire la suite

Article

Lire la suite

Article

Lire la suite

Actualité

30. novembre 2022

Lire la suite

Article

Lire la suite

Étude de cas

Lire la suite

Article

15. novembre 2022

Lire la suite

Article

27. septembre 2022

Lire la suite

Étude de cas

Lire la suite

Article

25. janvier 2022

Lire la suite

Article

Lire la suite

Article

Lire la suite

Article

06. septembre 2021

Lire la suite

Article

03. mai 2021

Lire la suite

Article

22. avril 2021

Lire la suite

Actualité

16. décembre 2020

Lire la suite